vendredi 7 avril 2017

Sortie d'hibernation, accueil d'Angèle Casanova.

Sortie d'hibernation.
Après quelques mois d'interruption, pour cause d'agrégation et autre somptuosités, L'irrégulier reprend du service. En ouvrant ses portes. À qui ?
À Angèle Casanova, qui a déjà au moins par deux fois posé ses mots et images ici. Pour y poser du texte, depuis devenu recueil ! Alors grande joie et rebienvenue à elle.
Comme le veut la tradition des vases communicants, elle vient ici aujourd'hui poser ses mots, aujourd'hui autour d'une image de Jacques Cauda qui a signé la couverture de son recueil. Chez elle je fais de même, autour des thèmes dégagés par la même image.

Mais au fait ...Vases Communicants ?
C'est, chaque premier vendredi du mois, un échange de textes, voire d'images ou de sons, entre deux sites/blogs volontaires. J'écris chez toi, tu écris chez moi. Ce sont des rendez-vous qui s’opèrent notamment grâce au groupe Facebook dédié,et au blog qui, mensuellement, regroupe tous les échanges.

 

hypothèses de travail
Texte : Angèle Casanova
Image : © Jacques Cauda, Le rêve.
un
elle se demande combien il lui reste de litres de lait à la maison s’il faudra qu’elle aille faire les courses en rentrant du travail elle pense à la réunion d’hier aux dossiers à préparer et puis au livre qu’elle aimerait bien finir ce soir

deux
peut-être qu’il aime le fouet elle a bien envie de se défouler ce soir elle va l’attacher au plumard et voir où ça les mène ça l’occupera elle s’emmerde à mort de toute façon alors autant rigoler un peu

trois
je n’en peux plus ils sont toujours là à me mater à me voler mon corps comment faire pour leur échapper le cacher toujours rester habillée et même au fond du lit garder mon pyjama ne jamais quitter l’enveloppe protectrice de mes vêtements oublier qu’on peut me les déchirer et aller fouiller dessous mon corps oublier les doigts qui cherchent sous la culotte oublier me cacher

Aucun commentaire:

Publier un commentaire